dimanche 13 août 2017

Biscuits à la presse 2

Nouvelle recette de biscuits à la presse. Plus sablée, plus beurrée, plus réussie que celle ci. 
Surtout, qui sort mieux de la presse à biscuits...

Voici la recette exacte, perso j'ai divisé par deux, n'ayant pas 350 gr de beurre dans mon frigo.


  • 500 gr de farine
  • 1 CC de fleur de sel
  • 3 CC de cannelle en poudre
  • 2 gousses de vanille
  • 200 gr + 4 CS de sucre
  • 350 gr de beurre
  • 2 gros jaunes d'oeufs 

Four à 180°.  Dans un saladier, mélanger la farine, 2 CC de  cannelle et le sel.
Gratter les gousses de vanille et les mettre dans le bol du robot avec le sucre. Mixer pendant 3mn à vitesse moyenne. 
Ajouter le beurre et mixer jusqu'à ce que la préparation blanchisse et mousse. Ajouter un jaune, bien melanger, recommencer avec le deuxième jaune. 
Ajouter la farine et melanger pour que la pâte soit lisse. 

Remplir le tube, pressez les biscuits espacés sur la plaque à pâtisserie,  sans feuille, sans beurre.
Cuire 10 à 15 mn, jusqu'à la couleur souhaitée.

En option, saupoudrer les biscuits chauds, débarrassés sur une grille, d'un mélange de sucre et de cannelle. Taper sur les petites mains et grosses paluches qui voudraient s'en saisir.  Ils sont trop chauds et ils ont besoin de refroidir pour durcir un peu.

Ils se conservent 3 ou 4 jours dans une boîte hermétique.  (Cette phrase m'a toujours fait rire !)

Inspiration  : Martha Stewart

mardi 8 août 2017

Beurek aux courgettes chinoises et au beurre indien


Margot Zhang, du blog 'Recettes d'une chinoise" m'étonne toujours par la finesse de ses assaissonnements. Souvent tentée d'avoir la main plus lourde sur les épices, les herbes ou les condiments, je me freine en sachant que je n'ai jamais été déçue en respectant ses proportions.

Là,  j'ai associé ses courgettes confites avec des feuilles de filo, roulées facon presque beurek, bien beurrés avec du ghee, beurre clarifié indien ((acheté dans un magasin asiatique). Vive le monde !






Pour les courgettes :

De  belles courgettes épépinées, coupées en petits cubes
1 oeuf cuit en omelette coupée 'ensuite
1 ciboule émincée 
2 gousses d'ail au presse ail
2 tranches de gingembre emincées
3 CS d'huile végétale
2 CS de sauce soja claire
poivre
sel 

4, 6 ou 8 feuilles filo
Du beurre, plein ....



Faites d'abord chauffer l'ail, le gingembre et la ciboule. Ajouter les courgettes et quand elles sont un peu tendres et translucides, mettre la sauce soja, goutter  et adapter la quantité de sel. Poivrer. Cuire encore 5mn,  égoutter, laisser refroidir et ajouter les petits morceaux d'omelette. 




Peindre chaque feuille de filo avec du beurre fondu (ghee pour moi), superposer 2 feuilles, disposer 3 cuilleres de courgettes, replier les petits côtés puis rouler en un gros boudin. Disposer dans un moule à manquer (ou autre) . Disposer les autres boudins en serrant bien, sans s'inquiéter des craquelures. 
Enduire le dessus de beurre, enfourner pour 45 mn environ, jusqu'à une couleur bien dorée.



vendredi 28 juillet 2017

Plantes succulentes

Mais qui ne se mangent pas. Nouveau dans ma cuisine :


tuyau PVC de 80, couvercles de bocaux de confiture en guise de bouchon, peinture, câble, petites goupilles d'arrêt, des découpes, un gant pour manipuler les petites piquantes, de la patience ... 
 

qui remplace ceci :


jeudi 27 juillet 2017

Une sauce-condiment pour aller avec la plancha

J'ai souvent plusieurs draisines de retard mais les découvertes tardives ne sont pas moins délicieuses. La plancha, que je supposais surtout pratique à mettre en œuvre et à nettoyer, s'est révélée en fait capable de cuire tout à fait différemment du grill ou du barbecue. Différemment dans le sens de plus succulent et en marquant plus les goûts.

Une petite "sauce-condiment" pour accompagner les viandes, poissons et légumes grillés. Juste en petites doses. Faite en un tour de main, à manger chaude ou froide, une douceur piquante -sucrée/acide- dont je raffole .

- une courgette en cubes
- une aubergine épluchée et en cubes
- un oignon émincé très très fin

Cuire tout cela à feu doux, sans griller, saler, poivrer. Après un certain temps de mijotage, ajouter :

 Une bonne rasade de Mirin  
ou de balsamique ( mais qui teinte en noir)

Et c'est cela qui fera la différence.  Écraser ensuite au mortier ou au presse purée, mais ne pas mixer.
 
  Tronche de cheval.