dimanche 31 juillet 2016

Salade de courgettes et tomates avec des saveurs inconnues

d'après Ottolenghi.*



Recette un peu adaptée, car je n'ai pas respecté la quantité de courgettes ni de tomates. Avec mes proportions, c'est une super salade pour 4. Je mets entre parenthèses les doses pour 6, selon lui, mais vous nourrirez facilement 8 personnes avec cette salade. Elle est à préparer à l'avance (le temps de faire bien refroidir des aliments cuits) et elle demande plus de temps que de couper 4 tomates dans un saladier.
Mais de croquer dans un cube de courgette cuite ainsi est un délice ! C'est cuit, presque al dente mais pas trop, moelleux, savoureux et très subtil avec les herbes et le yaourt ...

Je crois que je vais faire quelques recettes avec cette méthode de cuisson. Ou plutôt ces méthodes.Les légumes sont en effet d'abord grillés sur un grill (non ??) puis cuits au four. 

La recette suivante est donc rédigée comme je souhaite la faire la prochaine fois. En effet, les tomates sont normalement cuites 2 fois, comme les courgettes. Mais elles finissent presque en purée, raison pour laquelle j'ai ajouté quelques tomates cerises crues bien croquantes et je me contenterais de griller deux grosses tomates au grill, sans les passer au four. Pour obtenir LA salade courgettes-tomates idéale.  D'autre part, je ne mettrais pas de courgette jaune, pas succulente cuite ainsi.



☺ 2 courgettes vertes, jeunes. (1 kg soit 8 courgettes)
☺ 2 grosses tomates (800 gr soit 5 tomates)

voilà pour les légumes

Préchauffer le four à 220° et mettre le grill en fonte à feu vif. 
Couper en deux dans la longueur les courgettes, les badigeonner d'huile d'olive sur le côté coupé et poser sur le grill bien chaud. (barbecue, grill en fonte, etc..) Faire bien griller pendant 5 mn. Faire de même avec les tomates.



Mettre les légumes dans un ou des plats à four et enfournez pendant 20 mn environ. Les courgettes doivent être juste tendres.

 Pendant ce temps, préparer la sauce dans un grand bol :

☺1 yaourt grec (300 gr)
☺ 1 gousse d'ail écrasée (2)
☺ 1 piment rouge épépiné et émincé (2) ou du piment d'Espelette
☺ 1 zeste de citron et le jus d'un demi citron
☺ 1 CS de sirop d'érable (sirop de datte)
☺ 100 gr de noix concassées grossièrement (200)
☺ 2 CS de menthe ciselée
☺ 20 gr de persil plat ciselé

Sortir les légumes du four, les couper en gros cubes ou gros triangles et les laisser refroidir. Couper les tomates en gros cubes et les mettre à égoutter dans une passoire. Lorsqu'ils sont froids, tout mélanger dans la sauce dans le grand bol, saler, poivrer et mettre au frigo pour servir bien frais. 
Transférer dans un grand plat et décorer de persil.


 * "Jérusalem" d'Ottolenghi et Tamini

Scones, le retour




La première recette de ce blog était juste un éloge des scones, et l'adresse du post de Scally du blog "C'est moi qui l'ai fait". Donc, comme c'est le déluge dehors, après la canicule de midi avec un cagnard à faire fondre un pingouin, je vais vraiment l'écrire ici. Na ! C'est moi qui écrit.

Et comme ma voisine qui devait venir les partager avec moi a eu peur de fondre sous la pluie battante (ma voisine est-elle une dame pingouin ?), j'écris tout en mangeant mes scones toute seule et en mettant des miettes partout...

Recette des scones en 1/2 heure chrono, cuisson comprise.

donc
allumer le four 200°

pour 10 scones dosés, moulés avec la cuillère à glace.

☻ 250 gr de farine
☻ un sachet de levure chimique
☻ un œuf battu
☻ une pincée de fleur de sel
☻ 25 g de sucre
☻ 75 g de beurre demi sel pommade
☻ 5 cl de lait
Pour dorer : un jaune battu avec une lichette d'eau

Touiller tout cela avec une fourchette, sans trop insister. Doser avec une cuillère à glace et poser sur la plaque à pâtisserie que vous aurez pris soin de ne pas graisser.



Enfourner pour 12 minutes, sortir sur une grille. Puis, manger chauds avec le thé que vous avez préparé pendant la cuisson des scones.


Beurre salé breton, confiture maison, thé vert japonais, scones anglais, livre indien* comprenant plein de recettes indiennes..

* "La colère des aubergines", de Bulbul Sharma. Des histoires pleines d'odeurs de cuisine, d'épices, de douleurs, de conflits. La vie dure des femmes indiennes, soumises aux rites, interdits et obligations de la famille. Et des recettes ...

dimanche 17 juillet 2016

Bouillon crevettes et chou au gingembre

Il y a un mot qui me donne faim, faim jusqu'à l’obsession. C'est le mot régime. On peut faire semblant de rien en parlant de léger. Mais ça évoque tout de même quelque chose de triste, de rabougri dans l'assiette, qu'on n'aura en plus aucun plaisir à cuisiner.

C'est pour cela que j'aime les bouillons. Les bouillons genre asiatiques, parfumés, variés, garnis de viande ou de poisson et de légumes. Sans un gramme de beurre ou d'huile. Un repas dans une assiette colorée, parfumée, qui apaise l'appétit.

Bouillon de chou et crevettes au gingembre.

pour 2 :
- 2 pak choi laissés entiers par personne,  (ou chou chinois émincé ou chou kale émincé)
- grosses crevettes crues décortiquées (5 ou 8 par personne)
- 40 gr de gingembre en fines tranches
- 2 CS de graines d'anis
- 4 cs de sauce soja

Dans 1,5 litre d'eau faire cuire le chou, le gingembre et les graines d'anis 20 ou 30 minutes.
Ajoutez les crevettes et la sauce soja. Cuire jusqu'à ce que les crevettes rougissent. Filtrer les graines d'anis. Servir dans de grands bols ou de belles assiettes profondes.


Inspiration :J.F. Mallet : "le livre de cuisine light le + facile du monde"

vendredi 1 juillet 2016

Courgettes et menthe

La terrible saison des courgettes est arrivée. Pour ceux qui ont un jardin, les paniers plein de courgettes vont débarquer tous les jours sur un coin de la table de cuisine. Les premières, attendues, sont délicieuses. Et plus la saison avance, plus les idées de recettes s'amenuisent, plus l'envie de les jeter direct au compost grandit.
Aujourd’hui, rien de révolutionnaire, mais une terrine qui va permettre de ne cuisiner les courgettes qu'un jour sur deux, puisqu'elle peut se manger chaude, tiède ou froide, sur plusieurs jours si l'on veut.

Terrine de courgettes à la menthe


1 kg de courgettes, lavées, séchées, épépinées, coupées en gros tronçons
4 œufs battus
1 oignon émincé
2 gousses d'ail dégermées et pressées au presse-ail
un bouquet de feuilles de menthe lavées, séchées, hachées
20 gr de chapelure ou de panko
deux piments vietnamiens émincés. Ils apportent de la couleur et du goût mais ne piquent pas.
(2 capsules de cœur de bouillon).¹
 huile d'olive





Chauffer le four à 150°
Faire revenir les légumes -courgettes, oignons et ail- avec sel et poivre dans un peu d'huile d'olive pendant une dizaine de minutes. Ajouter ensuite et faire fondre les deux capsules sus mentionnées au cas où.(réduire le sel dans ce cas)



 Puis les mettre dans un grand bol avec les œufs, la menthe, la chapelure et les piments. Mélanger.
Verser dans un plat à cake ou autre et enfourner pour 30 minutes environ.


----------------------

1 :  Entre parenthèses car c'est tout à fait facultatif pour 3 raisons :  c'est bête d'ajouter ce genre de truc à un plat super bio. Le goût de la terrine est modifié. Et enfin ça altère aussi la couleur fraîche de la préparation.
Pourquoi les suggérer tout de même : parce qu'à la fin de l'été, quand j'aurais cuisiné une vingtaine de kilos de courgettes, je serai contente de me rappeler un autre ingrédient pour agrémenter ces p.... de courgettes de m....!