dimanche 28 mai 2017

Clafoutis abricots-romarin-pignon

Une autre version du clafoutis (raconté ici)  comme une balade dans un jardin idéal avec un abricotier, un grand pin-pignon (les pignons qu'on ramasse dans une quête obsessionnelle et qui salissent les mains de leur poussière noire), le nez enchanté de la saveur de résine du romarin, précédée du chien, suivie par le chat.

La pâte :
- 145 gr de poudre d'amande
- 50 gr de cassonade
- 100 gr de sucre en poudre
- le zeste d'un citron vert
- 2 œufs et 2 jaunes
- 125 gr de crème épaisse *
- 2 gr de levure chimique ** 
- 20 gr de maïzena 

Compotée d'abricots 
- 200 gr d'abricots frais ***
- 40 gr de sucre ou de cassonade

Pignons caramélisés
- 50 gr d'eau + 20 gr de sucre
- 20 gr de pignons

Déco
- 4 abricots frais
- 20 gr de beurre fondu
- cassonade
- romarin

Four à 170°

Pâte : mélanger au fouet tous les ingrédients de la pâte. Beurrer et fariner le moule. J'ai utilisé un plat rond en métal de 24cm. Verser y l'appareil, cuire 25 mn (ou plus, jusqu'à noisette claire) et laisser refroidir.

Compotée : couper les abricots en petits morceaux, mettre à compoter doucement avec le sucre pendant 15 mn en remuant souvent. Laisser refroidir et étaler sur le surface du gâteau une fois refroidi.

Pignons : Four à 160° : Faire bouillir l'eau et le sucre, y jeter les pignons.Puis disposer les pignons sur une feuille sulfurisée, au four pour une vingtaine de minutes jusqu'à ce qu'ils soient couleur caramel. 

Déco : Four à 200°: poser les moitiés d'abricots sur une plaque, creux vers le haut. Badigeonner de beurre fondu et saupoudrer de cassonade. Ajouter des brins de romarin et enfourner pour 5 mn. Disposer les moitiés d'abricots, des brins de romarins et les pignons sur le clafoutis !!


*  Si comme moi vous n'avez jamais de crème épaisse : mélanger la crème liquide avec le jus d'un demi citron, patienter un peu et la crème va s'épaissir. J'ignore si cette méthode est orthodoxe mais elle est efficace et simplifie la vie !

** Puisque la pâte ne contient pas de farine, la présence de levure me semble bizarre. Si vous avez une explication, je suis preneuse. Michalak n'en dit rien...
 
*** N'ayant sous la main que quatre abricots frais que j'ai préféré utiliser pour la déco, j'ai fait une compotée avec des abricots secs moelleux : mixés, cuits avec un peu de sucre et de thé, puis remixés avant d'être étalés sur le clafoutis. Sans doute une texture plus épaisse qu'avec des abricots frais.


vendredi 26 mai 2017

Gravlax de truite ou de saumon ou ...

la nécessité d'avoir une brique dans sa cuisine.

Le souvenir m'était resté d'une vaste opération à entreprendre très à l'avance, rassembler un matériel pas possible et se prendre la tête donc.

Mais si on faisait au contraire dans la légèreté ? Le préparer non pas pour une tablée endimanchée mais juste pour deux personnes ... en jean. Comme ça, un jour de semaine, avec une patate décontractée, en se riant ...

Plus rapide que de le cuire à la poêle, plus inodore qu'une cuisson au four, plus facile qu'une papillote .Tadam : le gravlax.


- un filet de saumon le plus charnu possible.  
- un plat, tuper ou autre pour contenir le poisson, un peu haut car le poisson va relâcher du liquide.
- même poids en gros sel qu'en sucre cassonade pour faire une couche pour poser les filets de saumon ou de truite et le recouvrir.*
- de l'aneth ciselée
- le zeste d'un citron bio 
Mélanger tout cela

Désareter le poisson . Faire un lit du mélange, poser le poisson recouvrir d'une couche de sel/sucre.
Filmer au contact et poser dessus un poids : brique (emmaillotée dans du papier alu), boîtes de conserve, une planche avec du poids par dessus (bouquins... !) Et mettre au frigo pour deux jours.


Sortir du frigo, rincer les filets sous l'eau froide, sécher, retirer la peau et découper en fines lamelles.


Et là, c'est à vous de jouer : présenté tout seul en rosace ou autre, mélangé à une salade fraîche... Là, j'ai joué la carte du simple : carrés de patates à la vapeur, œuf dur et féta.



La sauce

- 1 yaourt à la grecque ('ou de la crème fraîche ou du fromage frais)
- 1 cs de moutarde à l'ancienne
- le jus d'un demi citron
- de l'aneth ciselé
- sel, poivre

* Pour estimer le volume de sel et de sucre, suivant la grandeur du plat : mettre une couche de sel sur la moitié du plat et une couche de sucre sur l'autre moitié. Estimer l'épaisseur qu'il faut pour recouvrir le poisson, ajuster en conséquence : et voilà. Vider tout cela dans un saladier, mélanger.

* Ce mode de "cuisson" assèche le poisson. C'est pour cela qu'il faut choisir des morceaux si possibles égaux sur toute la longueur et bien épais. La truite étant plus fine, le résultat donnera un poisson plus sec et les bords trop secs. En gros, je déconseille la truite !

Filets de truite en gravlax


mercredi 24 mai 2017

Gingembre : sirop, compotée, plus si affinités


Cuisiner et utiliser le gingembre autrement qu'un condiment, qu'un plus dans des recettes sucrées ou salées ne me serait jamais venu à l'esprit. Mais il faut toujours écouter les anciens !! (Private joke avec l'Ancien !)*



D'abord, le sirop de gingembre : facile à faire et qui finit par être un vrai complément de plein de recettes sucrés-salées, les salades de fruits, les sauces barbecue ...

Recette originale* : 700 gr de gingembre frais -1,5 l d’eau (filtrée ou minérale, c’est mieux) -1,5 kg de sucre

Ma pénurie accidentelle en sucre et mon envie urgente de tout de même tenter le coup m'a fait réduire la recette à ceci pour une première fois :

Le sirop :  

- 250 gr de gingembre
- 500 gr de sucre en poudre
- 1/2 l. d'eau minérale 
- 1 jus de citron

Gratter le gingembre avec une cuillère à café, supprimer les petits bourgeons qui font perdre du temps (!), rincer rapidement sous l'eau.



Puis trancher en fines lamelles (couteau ou mandoline). Chauffer l'eau et le sucre jusqu'à dissolution puis ajouter le gingembre et le jus de citron. Cuire environ 1 heure et rajouter du temps de cuisson si vous voulez accentuer le côté sirupeux. Pour la si petite quantité de mon expérience, le sirop a été vraiment trop épais, et je l'ai rallongé d'un peu d'eau. Filtrer.  Transvaser dans une bouteille, le conserver au frigo.



Ensuite vous pouvez le doser comme il vous plaît dans un grand verre d'eau glacée : juste pour parfumer et dynamiser l'eau ou en faire une boisson qui frappe le gosier ... C'est vous qui voyez !

La compotée :

Les lamelles confites de gingembre : surtout ne les jetez pas. Si vous êtes un mordu du gingembre, tentez de les manger ainsi !! 
Sinon, à rajouter à d'autres fruits ou légumes. Voici quelques idées :

-  1 dose de gingembre pour 3 doses de compote de pommes. Les gros gourmands peuvent y rajouter de la crème fraîche (miam) , en faire un fonds de tarte, .... J'attends vos idées !
 -  15 abricots secs + 2 bonnes CS de compotée de gingembre. Mixer finement les abricots, cuire avec le gingembre,  un mug de thé, de la menthe pendant 20 mn, Vous pouvez rajouter 1/2 cs de sucre. Une couleur merveilleuse et un goût qui rend vite accro. (re miam) . Excellent avec du fromage de chèvre ou un rôti de porc.





Gingembre 2.0  du 6 juin 216 :
Au lieu de couper le gingembre en lanières, coupez le en gros morceaux et mixez le ! Gain de temps, résultat identique.
Diminuer la quantité de sucre, c'est possible aussi.

Jasmin, gingembre, bourdons, chaleur.
Pfft, c'est quand, l'hiver ?
__________________


- Pourquoi ne pas essayer avec d'autre fruits secs : papaye, ananas, melon.
Une sauce avec une mangue fraîche, ...  J'attends vos idées aussi...


* Oui, je sais ce qu'il me dit "l'Ancien" !
* http://www.lesepicesrient.fr/07/2011/sirop-de-gingembre-maison/

mardi 23 mai 2017

Clafoutis toutti frutti

Une pâte moelleuse, une base de gâteau simple à faire et à personnaliser ensuite selon vos goûts et le contenu du frigo/placard : sirop à imbiber, gelée de fruits à étaler sur le dessus, framboises, fruits de la passion, confiture d'oranges amères, dragées, fruits colorés .. and so on...ou pas

Estampillée Michalak, donc on y va les yeux fermés...
 

Bon, on ouvre les yeux, maintenant :

La pâte :
- (1 orange)
- 145 gr de poudre d'amandes
- 50 gr de cassonade
- 100 gr de sucre semoule
- 2 gr de levure chimique
- 20 gr de Maïzena
- 90 gr d’œufs entiers (2 œufs)
- 40 gr de jaunes d'œufs
- 125 gr de crème fraîche épaisse *

Coulis de framboise
- 200 gr de framboises (surgelées pour moi)
- 30 gr de sucre semoule
- 3 gr de pectine NH

Fruit du dessus
- du beau, du bon, du de saison ou surgelés. En boule, en morceaux, en cubes ...


Préchauffer le four à 170°
Beurrer le moule (beurre fondu plus farine). J'ai pris un plat en fer de 24 cm de diamètre.

Pâte : prélever les suprêmes de l'orange facultative. Mélanger tous les ingrédients pour la pâte soigneusement avec un fouet. Ajouter les suprêmes.
Verser dans le moule et cuire 25 mn et laisser ensuite refroidir.

Coulis : mettre tous les ingrédients dans une casserole, et donner une ébullition (ou chauffer jusqu'à décongélation pour les surgelées) en remuant vivement avec un fouet. Laisser refroidir à température ambiante.

Finition : étaler le coulis et disposer les morceaux de fruits "harmonieusement" !!


 Raisins, mangue, fraises et mûres*

 *  Si comme moi, vous n'avez jamais de crème épaisse : mélanger la crème liquide avec le jus d'un demi citron, patienter un peu et la crème va s'épaissir. J'ignore si cette méthode est orthodoxe mais elle est efficace et simplifie la vie !

* Les sortes de grosses larves noires sur le gâteau sont donc des mûres des Pays Bas, insipides ou pourries secrètement au centre. Mises malgré tout pour la photo et jetées vite vite avant de manger le gâteau !

lundi 15 mai 2017

Focaccia d'enfer

A force de tester des recettes de focaccia, j'avais réussi à m'en faire passer l'envie et à faire une croix dessus. Même reproduit d'un site où tout est détaillé au micro gramme près et la micro seconde (ça doit avoir un nom, la micro seconde, non ?) le résultat avait été un gros galet dur, imperméable et bof bof.


Et, tadam, Dorian* est est aaarriiiivé é é, avec une recette de rien du tout, peu de temps de pose, une recette comme "spontanée", qui correspond bien à l'idée qu'on s'en fait : un pain plat, souple et parfumé aux herbes, fait simplement sans se prendre la tête avec 10 temps de pose, qu'on mange seul ou avec de tout, accompagné d'amis et d'un verre de rouge, blanc ou rosé, avec la modération que l'on veut. Qui donne envie de regarder sa grand mère concocter une chose sans nom, comme improvisée et fabuleuse à l'arrivée !

Pour le moment je sais où la retrouver dans son livre, mais je veux pouvoir la refaire de partout (!) et peut être, peut être quelqu'une sera-t-elle heureuse de la découvrir.

Je l'ai refaite 2 fois en 2 jours, c'est dire si c'est bon... 

Donc par ordre d'entrée en scène :

☻ 8 gr de lait (écrémé) en poudre
☻ 3 gr de levure de boulanger déshydratée ou 8 gr de levure fraîche mise dans un peu d'eau tiède.
☻ ½ CC de sel
☻ 1 CC de sucre
☻ 15 cl d'eau tiède (dans laquelle vous aurez mis la levure fraîche si vous l'employez)
☻ 2 CS d'huile d'olive

☻ 250 gr de farine
☻ une vingtaine d'olives noires
☻ 4 ou 5 tiges de thym finement haché
☻ (1 branchette de romarin très finement haché)
☻ 3 ou 4 petites feuilles de laurier

Mélanger les 6 premiers ingrédients et laisser reposer 10 mn.
Ajouter 1 bonne CS d'huile d'olive, mélanger et incorporer la farine d'abord simplement avec une cuillère puis avec les mains, pour obtenir une boule. La travailler sur le plan de travail jusqu'à ce qu'elle soit homogène et souple.

Dans la recette originale, elle est cuite dans un moule à pizza. Comme je n'en ai pas et que je ne trouve pas utile de la façonner dans un moule, j'en ai fait deux carrés, en étirant la pâte, mis sur la plaque de pâtisserie huilée. 

Laisser au repos 1 heure. (La pâte, pas vous ! Vous n'allez pas me dire que vous êtes déjà fatigué(e) !)
Préchauffer à 220°
Avec le doigt, faites des creux dans la pâte, y poser une olive.


Parsemer de thym, mettre les feuilles de laurier.
Faire cuire 12 mn puis arroser de zigzags d'huile d'olive.


Contrairement à ce que l'on doit faire, j'ai laissé refroidir les focaccias sur la plaque. Je voulais garder une texture souple au dessous et c'est ce qui est arrivé. Pour l'instant j'ignore si le refroidissement sur une grille aurait donné un dessous croustillant. Si vous testez, dites moi !
* Dorian : "¨Père au foyer. 5 bouches 3/4 à nourrir tous les jours" . Larousse.

dimanche 14 mai 2017

Ganache purée de noisettes / chocolat au lait


 Du chocolat au lait au lieu du chocolat noir habituellement employé, car je voulais que le goût de noisettes soit très présent.

 Hacher grossièrement 150 gr de chocolat au lait. Verser dessus et en deux fois 150 gr de crème bouillante. Remuer à chaque fois. Puis ajouter 50 gr de purée de noisettes bio. Bien mélanger. Tartiner le biscuit roulé comme ici (ou garnir un choux, un éclair, etc ..), le rouler et le placer au froid pendant au moins 1 heure.




 La prochaine fois, j'inverserai les proportions noisettes/chocolat, pour avoir encore plus le goût de la noisette. Pour avoir "mmm on sent un peu le chocolat" ...


AJOUT DU 25 MAI / Ganache montée :

Laisser la ganache toute une nuit au frigo, et la fouetter pour lui donner une texture aérienne et mousseuse.

 

vendredi 12 mai 2017

Bûche à pois rouges

Léopard ou dalmatien ??

Le biscuit roulé ne fait pas du tout partie de mes souvenirs d'enfance. Ni de mes souvenirs d'adulte. J'ai comme l'impression d'innover et de visiter un territoire inconnu ! C'est dire si j'ai encore à apprendre.



Pour les ronds en couleur : de la pâte cigarette

☻ 30 gr de beurre fondu
☻ 30 gr de sucre glace
☻ 35 gr de blanc d'œuf
35 gr de farine
☻ Colorant de votre choix


Pour le biscuit roulé : la génoise

☻ 3 gros œufs 
☻ 100 gr de sucre en poudre
☻ 100 gr de farine de blé T65 
☻ 1/2 pot de confiture de fraise

Pour les ronds :

Laisser refroidir le beurre. Mélanger avec le sucre glace. Ajouter le blanc d'œuf, puis la farine. Incorporer le colorant, jusqu'à la couleur souhaitée.
La recette originale conseille de  mettre en poche puis au froid, pour faire durcir la pâte. Après essai, j'ai fait tout à fait le contraire : difficile de faire des ronds bien ronds avec une pâte épaisse qu'il faut étaler avec une cuillère ou autre ustensile. J'ai au contraire accentué la texture liquide (j'ai rajouté un peu de blanc d'œuf). Et j'ai utilisé un petit flacon plastique. 

Faire des ronds de différentes tailles en faisant simplement couler des gouttes plus ou moins grosses sur le moule à génoise posé sur une plaque à pâtisserie. Soulever la plaque et la laisser retomber pour que les ronds de pâte s'étalent.
Mettre le tout au frigo au moins une heure pour que les ronds durcissent.


Le gâteau roulé


Préchauffer le four à 180°.
Battre deux blancs en neige avec 50 gr de sucre.
Battre les deux jaunes et un œuf entier avec le reste du sucre (50 gr donc). Ajouter la farine et mélanger sans insister. Ajouter les blancs montés délicatement.
Étaler cette pâte sur le moule à génoise que vous venez de sortir du froid.
Cuire 10 à 12 minutes.

A la sortie du four, retourner tout de suite le gâteau sur une feuille de cuisson puis le retourner une nouvelle fois sur une autre feuille, un torchon sec ou humide (je préfère humide) de façon à ce que les pois de couleur soient côté plan de travail, donc invisibles. Rouler délicatement le gâteau et laisser le refroidir ainsi.
Puis dérouler doucement, étaler la confiture de fraises à la spatule et rerouler le gâteau. Couper les entames.

Et voilà. Il me reste à faire et refaire des gâteaux roulés pour avoir une belle épaisseur de pâte, sans cassure et bien garnie...

Inspiration : https://www.odelices.com/recette/gateau-roule-tres-girly-a-la-confiture-de-fraise-r4327/


AJOUT DU  14 MAI :


Ganache purée de noisettes/chocolat au lait 

 Hacher grossièrement 150 gr de chocolat au lait. Verser dessus et en deux fois 150 gr de crème bouillante. Remuer à chaque fois. Puis ajouter 50 gr de purée de noisettes bio. Bien mélanger.
Tartiner le biscuit, rouler et le placer au froid pendant au moins 1 heure.
 


 La prochaine fois, j'inverserai les proportions noisettes/chocolat, pour avoir encore plus le goût de la noisette. Pour avoir "mmm on sent un peu le chocolat" ...

mardi 9 mai 2017

Sauce au deux ou trois gingembres

Deux ou trois car le troisième est un "vin de gingembre vert" que je ne connais pas et que j'ai remplacé par du vin chinois. Que vous pouvez à votre tour remplacer par du vin blanc. Mais arrêtons les substitutions avant de faire la recette de la confiture de fraises.



☻ 1 petit oignon émincé 
☻ 2 cm de gingembre râpé
☻ 1 CS de gingembre confit haché
         à faire revenir à feu moyen dans
☻1/2 CS d'huile d'olive + 10 gr de beurre 


Déglacer ensuite la poêle avec 
☻ 125 ml de vin. 


Puis ajouter
☻ 1CS de farine (ou de la fécule pour plus de légèreté à dissoudre d'abord dans un chouia d'eau froide)
Faire cuire pour épaissir la sauce en remuant.

Verser ensuite
☻ 250 ml de bouillon de bœuf 
porter légèrement à ébullition puis cuire 5 minutes sans couvrir.

Vous pouvez filtrer la sauce ... ou pas.

J'ai ensuite déposé dans la poêle des tranches de rôti de porc cuit qui ont réchauffé doucement.
Parfaite aussi pour accompagner les tournedos grillés, les légumes et nouilles sautées, les coquilles Saint-Jacques.

Inspiration : Marabout

lundi 8 mai 2017

Encore un petit pain de Virginie


qui n'est ni l'état américain, ni la copine de Paul. Mais l'auteur du blog "C'est ma fournée" et dont j'ai essayé déjà plusieurs brioches ou petits pains. En plus, depuis que j'ai appris quand stopper la deuxième pousse des pâtes levées, je me régale à faire de la "boulange".  
C'est vivant, la pâte gonfle, et regonfle. C'est magique, ça sent bon et c'est bon.

Ces petits pains ont un goût neutre, ni vraiment sucré, ni vraiment salé. Un peu tiède avec du beurre salé, juste ça, une tasse de café et les news du matin...

Ils peuvent se congeler et se décongeler sans dégâts. Juste, ne pas mettre au micro ondes qui, après avoir fait renaître l'excellente odeur et la chaleur de la sortie du four, va durcir votre pain genre petit caillou.


Pour 12 ou 15 petits pains, par ordre d’entrée en scène :
3 pots de Fjord (3 x 125g)*
☻15 gr de beurre
☻10 gr de sucre à mettre sur feu doux, le temps de fondre le beurre. Réserver.
 
☻15g de levure de boulanger bien fraîche  à émietter dans la cuve du robot et dans
☻ 60 gr d'eau tiédie 

Ajouter ensuite dans la cuve :
☻630 gr de farine type 55
☻10 gr de sel 

Dans la casserole du fjord ajouter :
1 œuf et remuer. 
Puis le contenu de la casserole dans la cuve.


 Pétrir pendant 3 minutes à vitesse moyenne puis faire lever. Chacun et chacune a son truc mis au point et qui marche, je ne vais pas vous dire de changer de méthode. La mienne est de mettre un scello-frais au contact de la pâte et de mettre la cuve dans mon four à 40° (programme levée de pâte). Ou dans mon four éteint si je compte la laisser toute la nuit et ne la cuire que le lendemain.

Quant la pâte a doublé de volume, la dégazer : sur le plan de travail fleuré (légèrement fariné), taper du poing sur la pâte et l'amincir. Prélever ensuite des morceaux à votre goût, mais uniformes (sur ma photo les petits pains font 100 gr chacun). Faire une jolie boule, les poser sur une plaque avec ou sans silpat ou papier cuisson. Avec des ciseaux, faire 3 entailles qui permettront aux pains de se développer et d'avoir 3 sourires .
Remettre à pousser pendant environ 45 minutes (ou jusqu'à ce que de petites bulles d'air apparaissent en transparence dans la pâte).
Sortir les plaques, chauffer le four à 200°, puis cuire 15 minutes jusqu'au doré. 

Les pains  durs à la sortie du four, s'attendriront en refroidissant sur une grille. 

Bons petits déjeuners, goûters ou petites fringales !



* : un jour d'urgence et de disette côté Fjord, j'ai utilisé 1 fjord, 2 fromages blancs de 100 gr chacun et 50 gr de crème fraîche liquide, qui a donné de l'onctuosité aux fromage blancs et permis d'avoir le volume souhaité .

jeudi 4 mai 2017

Les lardons de truite sur une mer de petits pois

Les choses les plus simples, en dehors d'être simples, sont souvent bonnes !
La recette, en résumé, est de mixer des petits pois avec 2 ou 3 petites choses, et d'agrémenter de jolies et bonnes surprises.  Merci qui ? Merci Dorian

Mais on peut improviser, à base de vrais lardons, noisettes, etc ..

- 300 gr de petits pois frais ou congelés
- 1 poignée de roquette (facultatif)
- 3 tiges de menthe effeuillées 
- 3 oignons nouveaux grossièrement hachés 
- 20 gr de beurre 
- 45 cl de bouillon de légumes 
- 90 gr de lardons de truite fumée ou de saumon fumé
– 90 gr de feta émiettée 
– 2 CS d’œufs de truite bio ou de saumon
- ½ CC de curry 
- sel et poivre

A feu doux et dans une casserole, faire revenir les oignons hachés et la roquette. Ajoutez les petits pois, le bouillon, le curry et la moitié de la menthe. Faire cuire 10 mn, mixer au blender ou au mixer plongeant.

Répartir dans des bols, coupes, assiettes, et disposer dessus le reste de la menthe, les lardons de truite ou de saumon fumés et des œufs de truite ou de saumon. 

 

mardi 2 mai 2017

Cappucino de crustacés, vanille, citronnelle et lait de coco

Attention, délice !

 Une entrée originale, que vous pouvez adapter à votre budget et/ou à l'accès aux ingrédients plus ou moins prestigieux. Comme les homards  poussent mal dans les Cévennes sud et que les langoustines sont trop rares dans l'Amous, notre rivière au plomb et à l'arsenic, héritage des mines à l'abandon, j'ai utilisée ... des crevettes sauvages de Madagascar.


pour 4 :

- 8 langoustines ou 2 queues de homard ou 12 crevettes crues.

 pour le bouillon :
- 1,5 litre de fumet de poisson (à base de poudre du commerce)
- 1 gousse de vanille
- 1 bâton de citronnelle thaï
- 1 morceau de gingembre
- 1 citron vert

- 1 boite de lait de coco (30 cl)

Décortiquez les crustacés de votre choix, réserver au frais. Conserver les carcasses pour le bouillon.

Bouillon : dans une casserole, mettre le fumet froid, les carcasses, la vanille fendue en deux, la tige de citronnelle fendue aussi en deux et le gingembre.Porter à ébullition puis cuire doucement pendant 30 min. Obtenir 80 cl de bouillon.

Faire chauffer le lait de coco.
Dans un saladier, râper le citron vert sur les crustacés (homard en gros dés, queux de langoustines entières de même pour les crevettes). Répartir dans 4 petits bols.
Au moment de passer à table, verser le bouillon par dessus, en le filtrant avec une passette. Avec un mixer plongeant, faire mousser le lait de coco. Prélever l'écume et la disposer sur le bouillon.
Servir aussitôt.

Inspiration : David Zuddas

Gâteau noir chocolat-Guiness


L'autre version du gâteau à la Guiness (présenté ici ) : chocolat et Guiness. La Guiness n'est perceptible que par une légère touche d'acidité et par la couleur sombre qu'elle donne au gâteau. Recouvert d'une couche de crème montée ou de chantilly, paré de quelques framboises...


A réserver aux amateurs de chocolat ... et de gâteaux !
Pour environ 8 personnes
Four à 180°

- 200 gr de chocolat noir (mis du Guanaja (70%) de Valrhona)
- 80 gr de beurre
- 10 cl de Guiness

à faire fondre ensemble sur feu doux. Réserver, laisser tiédir

- 100 gr de cassonade (mis du Rapadura, pour accentuer la  force et le goût de réglisse de la Guiness)
- 130 gr de farine
- 1 sachet de levure
- une pincée de bicarbonate

à mélanger.

Ajouter ensuite au mélange chocolat/beurre/Guiness :
- 4 œufs, l'un après l'autre, en remuant.

Assembler ensuite avec les poudres. Bien remuer.
Mis dans un moule à charnière de 20 cm, avec du papier sulfur.
Cuire environ 15 mn. A surveiller.