dimanche 20 mai 2018

Beauté


Déjeuner de demi soleil

Pluies incessantes, aucune journée sans quelques heures de pluies violentes. Un repas sur la terrasse comme un miracle. Juste une tarte au pesto et une salade fraîche.
Vite, il pleut, on rentre. N'oubliez pas le pain !



Un pesto maison : une belle poignée de basilic, des pignons, 1 gousse d'ail, un gros morceau de parmesan râpé, une pincée de sel, mixés avec de l'huile d'olive jusqu'à obtenir une pâte. Étalé entre deux petits ronds de pâte sablée de la taille d'une assiette à dessert. Puis découpés et torsadés.
Une salade fraîche : les tranches de pamplemousse rose juteuses, le croquant des crevettes, le moelleux de l'avocat. Arrosée d'une sauce faite de quelques gouttes de tabasco dans un petit mélange de jus de citron et d'huile d'olive. Vite, rentrez, il pleut !




mercredi 16 mai 2018

Tites boules express pour un apéro

Des simples petites boules, à varier en mariant les goûts, les épices, les garnitures. Sans pâte à étaler, découper, regrouper, re étaler, re découper ! Remplir juste les alvéoles du moule. Pour une urgence ou un caprice. Go.


-four 180
Pour deux fournées de 20.

- 110 gr de farine avec levure incorporée ou mélangée avec 1/2 sachet de levure
- 2 oeufs
- 5 cl de lait + 5 cl d'huile d'olive
- 100 gr de fromage râpé (emmental, mimolette, etc)
- 100 gr de jambon en petits morceaux, ou du thon, ou etc
- Sel, poivre, épices....

Cuire après mélange dans un moule à pop cakes, pendant 12 à 20 minutes.
Servir avec des petites sauces, piquantes, aigres douces ou etc...

Divines pivoines

Point final pour FB. Parler et s'apercecoir que ça se résume à un monologue d'une sourde et muette dans un désert. Juste la curiosité envers les autres pourait m'y ramener.



samedi 5 mai 2018

Je commence à aimer la tarte aux pommes

Les décorations ne sont pas là juste pour faire joli.  C'est croquant, au dessus des pommes moelleuses et de la pâte tendre. Et le saupoudrage de sucre rajoute encore un petit croustillant agréable.



Avec l'appareil magique, éplucher, évider et tronçonner les pommes en une seule opération. Couper les rondelles en deux, les faire revenir dans une poele,  avec de l'huile d'olive et saupoudrées de sucre. A feu assez vif pour colorer et un peu caraméliser. Ne pas prolonger la cuisson. Laisser refroidir.
Foncer une moule à tarte d'une portion de pâte sablée si possible maison, saupoudrer d'une fine couche de poudre d'amande et y répartir les pommes.
Etaler finement l'autre portion de pâte. Découper des formes avec des emporte pièces (si possible avec poussoir, ça simplifie l'opération) et décorer en laissant éclater votre talent créateur (ou pas, comme moi !). Dorer avec un jaune battu avec un peu d'eau.
Saupoudrer de sucre et de cannelle...
Cuire environ 25 mn à 200°.

Proportions pour un moule de 18 : 3 pommes. Pour un moule de 22 : 5 pommes et pour la pâte 200 gr de farine, 100 gr de beurre, 100 gr de sucre.










dimanche 29 avril 2018

Tissage de tagliatelles au charbon !

Ciel noir, pâtes noires !


La couleur noire peut être obtenue par l'encre de seiche, assez difficile à trouver parfois ici. Mais aussi par le charbon végétal actif, que l'on peut acheter dans un magasin  bio. La confection des pâtes au charbon n'ayant rien de difficile, j'ai corsé l'opération en effectuant un tissage de tagliatelles au fond de l'assiette. Je n'avais aucune règle ni mode d'emploi, chaque action est une nouveauté à trouver sur l'instant, et peut être trouverez vous d'autres façons plus simples et pratiques ...

Pour 2 
- 50 gr de semoule fine
- 50 gr de farine 
- 1 1/2 cuillère à café de charbon végétal actif
Mélangez les 3 poudres. Puis ajouter
- 3 gr de sel
- 1 oeuf
- 1 CS d'huile
Malaxer jusqu'à obtenir une belle pâte lisse et brillante. Laisser reposer filmée pendant au moins 20 minutes.


Coupez le pâton en deux et passer chacun au laminoir jusqu'à 4. Couper chaque morceau en un beau rectangle. Le "découpe tagliatelles" du robot Artisan produit des lanières trop fines donc, si vous avez l'oeil et la main sûrs, découper à  main levée des lanières de 1 cm de large. Sinon, comme moi, utiliser une règle pour mesurer et découper.  Cuire très rapidement dans de l'eau salée. Égoutter.
Après un premier essai, j'ai compris qu'il fallait huiler les tagliatelles à ce moment là et les étaler bien à plat pour supprimer les ondulations.
Puis sur une assiette légèrement huilée, juxtaposer la moitié des lanières. Poser une cuillère au centre, rabattre une lanière sur deux. Poser une des lanières restantes comme sur la photo, reposer les lanières relevées. Déplacer la cuillère, recommencer en alternant. Faire ensuite l'autre moitié. 


Reste à inventer son accompagnement ..


OUBLI : le charbon végétal actif n'a aucun goût. Ne surchargez pas pour autant votre pâte (il y a des dosages quotidiens à ne pas dépasser mais que je n'ai pas en tête !) et ne comptez pas sur l'effet detox.
Si vous ne pouvez pas réchauffer vos assiettes (par exemple trop grandes pour le M.O), éviter de beurrer vos tagliatelles après la cuisson. En refroidissant, le beurre laisserait une pellicule blanchâtre sur vos belles pâtes noires. Utiliser plutôt de l'huile.

samedi 21 avril 2018

Attention, chutes de gâteau .

Petits desserts avec les chutes du biscuit joconde du gâteau d'hier, le restant de coulis de framboise gélifié, les restes de la mangue succulente et des fraises.



./

Gâteau en panier de fruits


Des  billes de fruits colorés, un bavarois framboise en guise de coussin, dans une coupe de biscuits zébré de vert et parfumé au matcha. Matcha qui peut être remplacé par un tout autre colorant,  le parfum du thé vert étant très discret.

 
La partie la plus délicate de ce gâteau est le "bricolage mathématique" : mesurer la circonférence du gâteau pour découper une bande de pâte zébrée pour en faire le tour, couper un cercle de pâte amandier pour constituer le fonds. Le reste est sans difficulté et nécessite juste un peu de patience et de minutie.
Vous pouvez tout effectuer le jour même (compter environ 3 heures et 2 heures de repos pour le bavarois) ou le faire en deux jours, tranquille. Si vous faites le biscuit joconde la veille, filmez le pour qu'il ne se dessèche pas.
Les proportions des 3 pâtes et du bavarois sont établies pour un cercle de 28 cm. J'ai composé mon gâteau dans un cercle de 14 cm, ce qui m'a permis, avec les restes, de confectionner deux petits desserts dont je vous parlerai prochainement.

D'abord les pâtes : le tour est constitué de biscuit joconde, zébré de biscuit cigarette au matcha, les deux textures différentes ne se mélangeant pas. Le fonds en pâte amandier, plus dense, pour que la mousse ne le détrempe pas.

 Biscuit cigarette au matcha
- 25 gr de beurre à température ambiante
- 25 gr d sucre glace
- 1 blanc d'œuf
- 10 gr de farine
- 8 gr de thé matcha ou du colorant à votre guise

Mélanger vigoureusement le beurre et le sucre glace. Ajouter le blanc, mélanger. Puis la farine et le matcha ou le colorant.
Sur un tapis de silicone, étaler finement la pâte avec une spatule sur les deux tiers du tapis. Soigner bien les bords, qui doivent êtres nets et de la même épaisseur, pour pouvoir utiliser toute la surface pour faire le tour du cercle. Au peigne spécial pâtisserie ( ou à carrelage neuf et propre/ ou une baguette en bois/ ou tout autre idée pour faire des rayures sur la pâte !) faire des lignes.

Mettre au congélateur 30 minutes.

Biscuit joconde
- 30 gr de beurre fondu mais refroidi
- 2 blancs d'œuf + 12 gr de sucre
- 20 gr de farine + 75 gr de sucre glace + 75 gr de poudre d'amande
- 2 œufs battus dans un bol

Four à 200°
Monter les blancs d'œufs dans la cuve du robot et ajouter le sucre quand ils commencent à mousser. Réserver dans un saladier.
Dans cette même cuve, mélanger les trois poudres, puis ajouter la moitié des œufs battus, et fouettez à vitesse moyenne pendant quelques minutes. Ajouter ensuite le reste des œufs et fouetter à pleine vitesse 7 à 8 minutes pour aérer le mélange. Puis ajouter le beurre fondu et mélanger.
Délicatement, incorporer les blancs en neige avec une spatule.
Sortir votre tapis du congélateur et étaler cette pâte sur les rayures vertes, lisser à la spatule délicatement. Là aussi, soigner bien les bords.

Cuire environ 8 mn, le biscuit devant rester clair. Démoulez à l'envers et laisser refroidir, sous un torchon propre (!)

L'amandier
- 80 gr de sucre semoule
- 100 gr de poudre d’amande
- 2 œufs entiers
- 45 gr de beurre pommade
- 4 gouttes d’extrait d’amande amère

Four à 180°
Blanchir les œufs entiers avec le sucre au fouet. Ajouter la poudre d'amandes et homogénéiser. Puis l'extrait et le beurre. Fouetter pour incorporer.
Poser votre cercle sur un silpat posé lui même sur une plaque. Y couler votre pâte et faire cuire 15 mn.
Laisser refroidir un peu. Passer un couteau tout autour et démouler.

Bavarois
- 30 cl de crème fraîche froide + 20 gr de sucre glace
- 150 gr de coulis de framboise. (pour moi, petite bouteille de coulis de framboise chez Grand Frais)

- 2 feuilles de gélatine trempées 10 mn dans un bol d'eau froide

 Chauffer doucement le coulis. Hors du feu incorporer la gélatine essorée, remuer. Verser dans un plat pour faire refroidir. (mettre auparavant ce plat au congélateur pour accélérer le refroidissement).
Monter la crème en chantilly, lentement au début, incorporer le sucre.
Incorporer doucement cette chantilly au coulis de framboise revenu à température ambiante pour obtenir une belle mousse rose.


Montage
Mettre le cercle sur le plat de service. Chemiser le cercle avec du rhodoïd pour plus de sureté. 
Mesurer le tour du cercle avec une ficelle (ou calculer la circonférence en sachant le diamètre, c'est comme vous voulez !) et découper une ou deux bandes de la hauteur désirée dans le biscuit rayé pour en faire le tour, côté rayé vers l'extérieur. Agir avec délicatesse pour courber le biscuit, normalement il ne devrait pas se casser. Sinon, juxtaposer les morceaux autour du cercle.
De même, mesurer le fonds du gâteau, entre les bandes de biscuits joconde donc et retailler votre cercle de pâte amandier pour qu'il rentre pile poil.

 

Coulez le bavarois à l'épaisseur souhaitée si vous avez opté pour un cercle inférieur à 24 cm de diamètre., en laissant 1,5 cm de libre. 



Réserver au froid, minimum 2 heures ou mieux 3 ou 4 h. Le mien y est resté 2 heures et c'était très bien.


Les fruits
Pomme, mangue, poire, framboises, fraises, banane , etc....

Éplucher vos fruits et prélever des boules à la cuillère parisienne. (sauf pour les fraises et les framboises !!!) 
Sortir le gâteau du frigo, enlever le cercle et le rhodoïd. 
 Le montage des fruits se fait au dernier moment. Mettre les chutes de fruits sur la mousse dans l'espace laissé libre.
 

Ajouter les billes de fruits et servir.


Fortement inspiré de :  Lapistacherie.com et du zebre rose

mardi 17 avril 2018

Tagliatelles à la spiruline

Tagliatelles très vertes.


Pour 2
⊙ 50 gr de semoule fine (ne pas confondre avec du couscous fin)
⊙ 50 gr de farine (ou tout simplement 100 gr de farine)
⊙ 5 gr de spiriline en poudre (micro algue Spirulina Platensis en magasin bio)
⊙ 1 oeuf
⊙ 3 gr de sel
⊙ 2 CS d'huile d'olive

Mélanger les trois  poudres, puis incorporer le sel, l'huile et l'oeuf battu. Malaxer à la main ou dans la cuve du robot. En faire une boule, filmer et laisser reposer une heure. 
Couper en 3 tronçons. Passer chaque tronçon au laminoir deux fois au niveau 1. Replier un tiers de la bande vers le centre, puis l'autre extrémité . Repasser 2 fois au niveau 1. Puis 1 fois à chaque niveau jusqu'à 5 ou 6. Puis changer le rouleau pour le rouleau à découper les tagliatelles.  

Cuire les pâtes environ 3 mn, égouter, assaisonner de fromage râpé, d'un oeuf poché, de sauce tomate, d'ail ou de tout ce que vous aimez. Déguster.....




jeudi 12 avril 2018

Pâtes aux couleurs du ciel. NOIRES.

Hier j'avais décidé de faire aujourd'hui des pâtes roses et vertes pour lutter contre la désespérance de l'air à 100% d'humidité. Aujourd'hui -qui est donc demain par rapport à hier- je vais faire ce que j'aurais fait demain pour oublier la liquidité de l'air et la spongiosité des mésanges. Plus question de rose, de vert et de couleurs pastel. On passe directement au NOIR avec des pâtes à l'encre de seiche.


J'ai du me rabattre sur des spaghettis de ma petite épicerie, puisque j'étais à cours d'encre de seiche pour faire des pâtes fraîches.

Pâtes noires aux fruits de mer, gambas, crème au safran

Pour 2
- des pâtes à l'encre de seiche 
- une grosse louche de moules
- deux grosses et belles gambas fraîches
- des noix de Saint Jacques (congelées pour moi. Le poissonnier de mon petit marché a rarement cet article) tranchées dans l'épaisseur.
- environ 20 cl de crème fraîche
- une dosette de safran
- un verre de vin blanc (ou de saké)

Vider, nettoyer les gambas. Les décortiquer. Nettoyer les moules. 
Faire sauter les gambas dans une poêle chaude avec du beurre, brièvement. Le temps de les retourner 2 minutes et c'est cuit. Réserver, mettre les noix dans la poêle et les cuire à feu vif, juste le temps de les dorer. Réserver.
Pendant la cuisson, dans une casserole, faire fondre une petite échalote dans une noix de beurre. Monter le feu et y jeter les moules. Ajouter le vin blanc et stopper le feu dès que les moules sont ouvertes. Sortir les moules de leur coquille.

Faire cuire les pâtes. Dans la poêle ayant servi à la cuisson des fruits de mer mettre la crème fraîche puis la dosette de safran. Quand la crème est chaude, y remettre les noix et les moules.
Égoutter les pâtes, dresser en assiette ou dans un plat. Verser dessus les fruits de mer et leur crème. Chapeauter de gambas. Ajouter du persil ou de la coriandre.



Oublier la pluie.

mercredi 11 avril 2018

Harengs doux, lentilles corail et citronelle

Des harengs doux à l'huile, tranches d'oignons rouges, petits cubes de pommes de terre vapeur, ail noir, baies roses et une sauce de lentilles corail à la citronnelle. Un plat simple et des couleurs pour vaincre la dépression d'une journée de pluie continue.  Journée qui succède à une autre journée de pluie qui elle même... etc. Pluie annoncée pour la semaine entière. Demain je fais des pâtes roses et vertes ....


SAUCE AUX LENTILLES CORAIL

- 100 gr de lentilles corail + un petit oignon haché
- 2 gousses d'ail écrasées 
- 2 bâtons de citronnelle fendues en deux
- 1/2 CC des épices suivantes : cumin moulu, coriandre moulue, curcuma
- 400 gr de tomates concassées
- 1 pincée plus ou moins généreuse de piment en flocons

■ Mettre les lentilles corail dans 250 ml d'eau avec l'oignon pendant 10 minutes sans couvrir. Saler en fin de cuisson.  Égoutter en conservant le bouillon.
■ Dans une casserole, faire revenir l'ail, le piment et la citronnelle dans de l'huile. Quand tout embaume, ajouter les tomates, les épices, les lentilles et 125 ml de bouillon. Laisser épaissir 5 mn environ. Retirer les bouts de citronnelle.
■ Là vous avez le choix entre mixer la préparation (dans l'idée d'une sauce) ou pas (dans l'idée d'un ajout de matière et de texture au plat). Ajouter ensuite hors du feu persil et coriandre.




mardi 10 avril 2018

S'amuser à perdre son temps

 Souvent je pense à l'ennui qu'éprouvent celles qui n'aiment pas cuisiner, tenues de préparer deux repas par jour, avec les contraintes de temps ou d'argent ou des deux.  Nos mères, avec 2, 4 ou 6 gosses jamais contents, peut être un mari qui engloutit sans déguster .... Tous les jours, tous les jours du mois, tous les mois de l'année, toutes les années d'une vie. 
J'arrête, je tiens pas à faire pleurer dans les villas ....



Donc, pour deux, dont deux indulgents, c'est amusant de s'amuser (!) à jouer au cuisinier, à perdre du temps à fignoler des assiettes, différentes car même d'en faire deux semblables est ennuyeux ...

Ici :
 ⊙ Purée de haricots verts frais (200 ml de purée + 1 feuille de gélatine)
 ⊙ Petits rouleaux de courgettes et carotte cuites al dente, juste assez souples pour être manipulées
 ⊙ Tronçons de haricots verts
 ⊙ Petites tranches de rôti de porc
 ⊙ Riz agrémenté de furikaké

Arrosez d'un filet d'huile de noisette juste avant de servir.


jeudi 8 mars 2018

Cake à la semoule, noix de coco et confiture d'oranges

Un excellent cake, très parfumé, moelleux, pas trop sucré. Forcément, puisque vu sur le livre "Jérusalem" de Yotam Ottolenghi.



Four à 180°. Moule : petit moule japonais de 600 ml. Les proportions du livre -faites pour 2 moules- ont été divisées par deux.

- 9 cl d'huile de tournesol
- 12 cl de jus d'orange
- 80 g de confiture d'oranges avec ou sans petits morceaux. J'ai utilisé de la "marmelade d'oranges et clémentines", où les morceaux sont assez rares.
- le zeste râpé d'une orange
- 4 œufs
- 35 g de sucre
- 35 gr de noix de coco séchée
- 45 g de farine
- 90 g de semoule fine
- 1 CS de poudre d'amandes
- 1 CS de levure chimique
- du yaourt grec épais + 1 goutte d'eau de fleur d'oranger en option pour servir

Pour le sirop :
- 100 gr de sucre et 1 CS d'eau de fleur d'oranger.
---------
Dans un saladier fouettez l'huile, le jus d’orange, la confiture, les œufs et le zeste d'orange jusqu'à ce que la confiture soit dissoute.
Dans un autre saladier, mélanger les ingrédients secs puis mettez les dans le premier saladier. Bien mélanger. La pâte reste assez liquide.
Graisser, tapisser le moule de papier. Verser la pâte. Enfourner pour 45 mn à 1 heure.
Un petit peu avant la fin de la cuisson, mettre dans une casserole les éléments du sirop, porter à ébullition puis retirer du feu. A la sortie du four, badigeonner le cake chaud avec le sirop. Renouveler l'opération après 1 ou 2 mn. Utilisez tout le sirop, vous ne le regretterez pas !

Démouler une fois refroidi, puis laisser refroidir complètement. Servir (ou pas) avec le yaourt et la goutte d'eau de fleur d'oranger.


Ce cake extrêmement moelleux et très parfumé (presque trop !) se garde 1 ou 2 jours sans sécher à température ambiante.



dimanche 4 mars 2018

Madeleines au citron

Après avoir essayé diverses recettes du net (toujours attirée par l'herbe plus verte du champ voisin), j'ai repris ma première recette, celle du vieux carnet, du premier carnet, avec d'un côté les recettes sucrées et de l'autre les salées. Tête bêche ! Les recettes d'avant le net, d'avant les blogs, d'avant les déferlantes qui me font m'éparpiller. 
Jamais déçue par cette recette.  Juste énervée parfois de ne pas retrouver mon petit carnet noir. 



Les faire cuire dans un moule en métal graissé au beurre fondu ou à la bombe de graissage. Un petit coup sec sur le plan de travail les fera tomber comme des fruits mûrs.
Juste un changement, très facultatif : l'usage de farine avec levure incorporée, enfin trouvée dans un magasin asiatique. Un petit gain de temps et de manipulation. 





jeudi 1 mars 2018

Purée de potiron, tuile de parmesan et ail noir

Une simple purée de potiron.. Sans crème pour en conserver le vrai goût, agrémenté d'un croustillant de parmesan et de l'onctuosité doucement piquante de l'ail noir.


C'est plus une idée qu'une vraie recette.

Faire fondre une échalote dans du beurre. Puis faire sauter les morceaux de légumes quelques minutes dans cette même poêle. Couvrir d'eau à peine à niveau. Laisser compoter doucement, couvert d'un papier cuisson. Mixer après avoir filtré l'eau de cuisson restante, et ajuster l'onctuosité selon votre goût.

Râper sur une fine couche du parmesan sur du papier cuisson, enfourner à 180° jusqu'à ce que le fromage commence à fondre. Laisser refroidir et couper des morceaux à planter dans les assiiettes.

Écraser la pulpe d'une demie tête d'ail noir à la fourchette avec une très très faible quantité de crème, jusqu'à en faire une pâte onctueuse. En faire des petites quenelles avec 2 cuillères à café

Régalez vous et variez les variétés tout au long de l'hiver . Potimarron, courge, butternut. Variez les petites garnitures  :  noix, dès de fromages, baies roses, lamelles de cantal, paillettes d'algues....    




dimanche 25 février 2018

Crayon de condiments et verrines de racines



Une trouvaille culinaire d'un atelier d'Alès ? Donc dans ma nouvelle région, sans doute la dernière. Et sans être locavore intransigeante, j'aime les trucs étranges et nouveaux. Ils s'appellent OCNI "Objets culinaires Non Identifiés" .

Je cours, je vole, je commande pour voir cette nouveauté, tester, goûter. Approuvé ? moyennement. Mais je vous raconte : il s'agit d'une sorte de crayon de condiments. Original, surprenant, facile d'utilisation. Une matière solide mais molle, genre gomme tendre. Livré avec un taille-crayon, ce qui l'apparente encore plus à un crayon. On taille des copeaux sur l'assiette ou le plat.  100% naturel et végan, et sans gluten. Il y a 6 saveurs différentes : citron confit, piment et ail, sauce soja et cèpe, basilic, gingembre, sauce soja et truffe.


J'ai pris sauce soja et truffe parce que la truffe ... n'est ce pas et basilic parce que l'hiver, j'ai tout de même envie de basilic.
A la dégustation, le goût est très très discret et la matière un peu (forcément)  gélatineuse. Mais le petit rhume que je traîne comme un doudou altère un peu mon goût.
Je vous laisse tester et apprécier à cette adresse de l'OCNY factory et pour les parisiens, une dégustation à la Cité des sciences le 10 mars. 
(article non sponsorisé, bien sûr !) 



Verrine de racines :
si vous aimez le pur goût du légume
pour 2 : 
- 1 navet et 1 carotte 
- 3/4 de feuille de gélatine multipliée par 2
- un chouia de lait fermenté et un chouia de crème

Faire fondre 1/2 échalote dans du beurre, puis ajouter le navet épluché et coupé en morceaux. Saler, poivrer, cuire 5 mn puis ajouter de  l'eau à niveau, et poursuivre la cuisson à couvert jusqu'à ce que les légumes soient tendres. Mixer avec 1 CC de crème pour adoucir. Mélanger avec 3/4 de feuille de gélatine réhydratée dans l'eau froide et essorée, couler la moitié dans chaque verrine et faire prendre au frigo, incliné si ça vous tente ...
Faire de même avec la carotte, mixer avec 1 CC de lait fermenté pour doper le goût (optionnel).  Gélatine. Couler sur le navet pris et laisser prendre au frigo. 

Tailler des copeaux du crayon d'aromates  et déguster.

vendredi 16 février 2018

Poulet moutarde et crème, riz cardamome et badiane

Variante simplifiée de cette recette de filet mignon, des filets de poulet à la moutarde et à la crème.
Pour que vos bourrelets ne frétillent pas à la vue de la belle crème dorée, calmez les avec un riz blanc presque monastique, juste parfumé à la badiane et à la cardamome.   


Pour 2
Mettre 120 gr de riz en cuisson avec 2 gousses de cardamome et 1 anis étoilé

Couper 2 blancs de poulet en lanières, et mélanger dans un bol avec 2 CS de moutarde de Dijon et 1 CS de moutarde anglaise. (La force de la moutarde va s'adoucir à la cuisson) 



Cuire dans une sauteuse une dizaine de minutes puis ajouter 25 cl de crème fraîche, sel et poivre. Laisser mijoter encore 10 minutes. 
Parsemez de feuilles de coriandre ou de persil ou de graines de sésame au wasabi.
Servir avec le riz nature.

jeudi 15 février 2018

Le poulet du Général Tao

Si vous aimez le poulet, la sauce aigre-douce, les tempuras, cette recette est faite pour vous. Sous ses allures de plat chinois, elle est paraît-il inconnue en Chine, ayant été créée aux USA par Mr Peng Chang-Kuei, immigré chinois. 



Chaque site, chaque recette donne des variantes mais avec les codes de la cuisine chinoise : une sauce pimentée, sucrée, acide, un beignet croustillant ...

Mon inspiration vient d'ici, (un petit détour par le Canada, avec ses recettes de bison, de sirop d'érable, de bison au sirop d'érable ...) avec des variantes dues au remplacement de certains ingrédients.  Après dégustation (miam et re miam, c'est vraiment bon !), je sais ce que je changerais la prochaine fois : dans cette façon de faire, le poulet enrobé et frit dans une pâte à tempura est ensuite mélangé à la sauce aigre douce, excellente mais cela ramollit le coté croustillant des petits beignets. Donc, mettre la sauce en petits récipients individuels, et chacun trempouillera ou pas ses petits cubes de poulet avant de les manger.

Bain de friture à 170°
 Pour 2

Le poulet
- 2 blancs ou la chair de 2 cuisses désossées, coupés en petits cubes
- graines de sésame pour la finition

La sauce :

- 60 ml de vinaigre blanc
- 100 gr de sucre
- 1 CS de Xéres
- 1 CS de sauce huître
- 1 CS de sauce soja
- 60 ml d'eau
- 1 CC de sauce piquante (sriracha pour moi) Mettre du piment en flocons ou en poudre ou du piment frais, suivant votre résistance au feu
- 4 CC  de fécule de maïs délayée dans un tout petit peu d'eau froide.

Chauffer doucement ce mélange jusqu'à épaississement


Les tempuras

- 100 gr de farine (à tempura ou normale)
- 140 ml d'eau
- 2 ou 3 glaçons

Mélanger, ignorer les petits grumeaux. Incorporer les cubes de poulet. Frire en 3 ou 4 fois, car la pâte froide risque de trop refroidir l'huile chaude.

Mélanger à la sauce (ou pas, voir plus haut), arroser de graines de sésame.
Servir avec du riz blanc.



Poire de terre

Ce légume avait fait de brefs passages dans certains blogs, mais je ne l'avais jamais trouvé dans le magasin qui vend des légumes du monde entier. Trouvé par hasard dans le magasin bio d'Anduze, il a atterri dans mon panier.


Le nom de "poire de terre" peut désigner suivant les pays les tubercules du topinambour, ou même la pomme de terre . Mais ici, ce "Yacon" - son autre nom - originaire d'Amérique du sud, n'a pas connu le même succès que la pomme de terre. Et à la dégustation, on comprend un peu pourquoi : malgré un aspect doré et visiblement plein de jus  - on en extrait d'ailleurs un sirop- son goût est assez fade et sa chair reste un peu dure après cuisson.

Pourquoi en parler puisque, logiquement, je ne vais jamais en refaire ? Pour ceux et celles qui sont toujours curieux de légumes qu'ils n'ont jamais goûtés, toujours avides de découvrir un goût nouveau ou ceux qui voudront se la péter en présentant ces "poires de terre" à des invités forcément éberlués ... Forcément.


Donc la poire de terre, dont on peut faire également un gâteau, mais Jenny vous en parlera mieux que moi !

Épluchez et couper en tranches un peu épaisses. Pré cuire à l'eau ou à la vapeur, pendant une vingtaine de minutes. Saler, poivrer, épicer ou aromatiser d'herbes  la crème fraîche à votre goût, mélanger avec les poires et passer au four une autre vingtaine de minutes. Je l'avais associé avec quelques shiitakés qui, s'ils n'apportaient pas grand chose, ne camouflaient pas non plus le petit goût discret de ces poires.

Une fois mangées - sans déplaisir mais pas plus- vous pourrez les oublier .... et les rayer de votre Eat List ! Il ne me semble pas obligatoire de prévoir une place au jardin pour les cultiver.

PS : j'ai été dure avec cette poire ! Car elle a été bien appréciée par un dégustateur qui n'est pourtant pas très porté sur les nouveaux goûts et nouvelles textures. Donc tentez !!

lundi 29 janvier 2018

Pudding de semoule et de fruits

C'est un gâteau qui fait slpash dans le plat lorsqu'on le démoule, qui s’effondre un peu en libérant le jus des fruits et le caramel. Aucune tenue, aucune possibilité de glaçage élégant et raffiné. On le mange à 4 heures, en revenant de promenade dans l'air glacé des Cévennes ou d'ailleurs. Avec un thé, une bière ou du champagne pourquoi pas !


Noté à la va-vite sur un site que j'ai ensuite perdu de vue, je l'ai fait puis refait en partageant les proportions par deux, en incorporant de la crème, en mettant des fruits plus "humides". C'est un "gâteau du placard" qui peut aller jusqu'au sublime si on choisit des fruits goûteux et surtout que l'on aime..

Cuit dans une ancienne gamelle en fer (800ml, rempli aux 3/4), avec des petites oreilles pour attacher le couvercle, petites oreilles pratiques pour napper le caramel, sans se brûler les doigts. On peut aussi le cuire dans des ramequins individuels.

Four à 180°

Faire un caramel avec : 80 gr de sucre et 3 CS d'eau. A la bonne couleur, napper le moule ou les moules avec ce caramel, attention le caramel brûlant va rendre le moule tout aussi brûlant.


- 50 gr de semoule fine
- 250 gr de pommes (ou de poires, ce doit être top avec des poires), épluchées et en petits dés
- 1 CS d'huile d'olive
- 150 gr de fruits (suprêmes de 2 oranges, pruneaux, oranges, dattes,.... )
- 25 cl de lait et 25 cl de crème (ou 50 cl de lait)
- 2 pincées de cannelle, 2 pincées de vanille en poudre, 1 pincée de gingembre en poudre
- 30 gr de sucre
-  le zeste d'1/2 citron
- 2 jaunes d'œufs

Faire sauter la brunoise de pommes dans l'huile d'olive et prolonger la cuisson jusqu'à ce qu'elle soit tendre.
Couper les fruits en petits morceaux. Faire bouillir le lait et la crème  avec le sucre, le zeste, les épices et une pincée de sel. A ébullition, verser la semoule en pluie en remuant avec un fouet et cuire jusqu'à épaississement. 
Hors du feu, ajouter les fruits et les jaunes. Mélanger avec une spatule. 
Remplir le moule et cuire environ 30 minutes.
Laisser refroidir, démouler et manger frais.
Napper de yaourt, ou de crème ou de crème anglaise, plus un filet de miel ou de sirop d'érable.